Mobilité douce : quelle différence avec la mobilité durable ?

GUIDE MOBILITÉ

Publié le 12 Avril 2021, temps de lecture 3 minutes

Deux concepts souvent confondus, la mobilité douce et la mobilité durable ne répondent pas aux mêmes enjeux même si elles ont des points communs dans la pratique. D’ailleurs, à ces deux ordres s’ajoutent d’autres termes régulièrement utilisés dans le domaine de la mobilité : active et alternative. Tour d’horizon sur le sujet.

trottinette électrique

MOBILITÉ DOUCE ET MOBILITÉ DURABLE : 2 CONCEPTS PROCHES

Le concept de mobilité douce est né en premier et répond principalement aux enjeux du transport urbain. Les citadins sont confrontés à des problèmes propres à eux : la nuisance sonore causée par les moyens de transport. Ce premier concept désigne alors tous modes de déplacement qui permettent de réduire cette pollution sonore urbaine. On peut citer, entre autres, la marche à pied, le vélo, le roller… bref tous les moyens de transport non motorisés.

Cela implique un nouvel aménagement du territoire pour mettre en place des pistes cyclables par exemple.

De l’autre côté, on a la mobilité durable qui conjugue les enjeux environnementaux et les problématiques du développement durable. Elle veut asseoir une nouvelle façon de se déplacer qui aura moins d’impact sur la planète. Pas forcément des engins non motorisés ! On peut ajouter les autres moyens excluant l’autosolisme, comme l’autopartage et le covoiturage.

Cela renvoie surtout aux modes de déplacement plus sains et aux transports respectueux qui émettent moins de gaz à effet de serre.

Ces deux concepts évoquent d’autres problématiques toujours dans le but d’amortir les impacts des activités humaines, notamment des déplacements. La mobilité douce vient résoudre les problèmes de nuisance sonore en milieu urbain. La mobilité durable tend à préserver la planète et réduire les émissions de CO2.

DÉCOUVREZ La solution Betterway dès aujourd’hui

Simplifiez la gestion de la mobilité dans votre entreprise avec la solution Betterway.

MOBILITÉ ACTIVE ET MOBILITÉ ALTERNATIVE

Aux deux extrémités de l’axe se situent la mobilité active et la mobilité alternative. La première renvoie à tout ce qui est autogène, c’est-à-dire fait appel à la force physique pour pouvoir se déplacer. La deuxième, elle, concerne tout ce qui n’est pas autosolisme.

La mobilité active vient compenser les séquelles de la sédentarité auprès de la population active. On met en avant les modes de déplacement qui requièrent la force physique, dont la marche à pied et le vélo. Le but est d’améliorer la santé et d’éviter les maladies causées par la sédentarité.

La mobilité alternative, comme son nom l’indique, est une solution à nos mauvaises façons actuelles de nous déplacer pour nos trajets quotidiens. On l’adopte pour pallier les séquelles laissées par nos modes de transport nocifs sur notre corps, notre planète ou nos villes.

COMPRENDRE TOUT LE MÉCANISME DE LA MOBILITÉ

Les modes de déplacement doux et durable pour leur part peuvent se tendre soit vers l’une soit vers l’autre. On priorise les mobilités non motorisées, mais cela inclut également les transports classiques, mais à usage maîtrisé. Cela dépend des objectifs de celui qui les utilise.

On peut donc inclure les mobilités :

    • Non motorisées
    • Collectives (les transports en commun)
    • Non thermiques (les voitures électriques)
    • Non strictement individuelles (partage de véhicule)

La réintroduction des transports motorisés dépend de leur niveau de nocivité sanitaire, environnementale et urbaine.

trottinettes électriques

QUELS SONT LES DIFFÉRENTS TYPES DE MOBILITÉ DOUCES ?

La mobilité douce inclut tous les modes de déplacement non motorisés et autogènes dont les avantages sont nombreux. Vous pouvez les adopter pour vos trajets quotidiens pour aller au travail, pour faire vos courses, etc.

LA MARCHE À PIED

Saine, accessible, écologique et sans nuisance sonore, la marche à pied répond à tous les enjeux qui existent. Elle fait partie des activités d’endurance pour maintenir la santé.

LE VÉLO

De plus en plus populaire que ce soit en ville ou à la campagne, le vélo est le mode de déplacement du XXIème siècle. Il existe de nos jours de nombreuses stations de vélos en libre-service pour vous faciliter la tâche. Vous pouvez opter pour le vélo classique ou le vélo à assistance électrique selon le trajet à parcourir et votre état de santé.

LA TROTTINETTE ÉLECTRIQUE OU CLASSIQUE

Si vous vivez en milieu urbain, la trottinette est plus pratique et plus rapide pour rejoindre vite votre point de destination et pour éviter les bouchons. Si vous optez pour l’intermodalité et alternez trottinette et transport en commun par exemple, vous pouvez choisir un modèle pliable. Il faut faire attention à l’autonomie de la batterie pour éviter les imprévus.

LE SKATE-BOARD

Si vous faites des déplacements de courte durée, le skate est petit, léger, pratique et sympa!

LE ROLLER

Vous verrez, les rollers ont créé une communauté à laquelle vous pouvez adhérer. C’est tout un concept qui vous offre en plus une solution de déplacement fluide.

ET QU'EN EST-IL DES MOBILITÉS DURABLES AU SENS DE LA LOI LOM ?

Elles incluent tous les moyens de transport doux, car ils sont tous respectueux de l’environnement. À cela s’ajoutent d’autres modes de transport moins nocifs comme :

  • Les voitures électriques : avec une émission de gaz à effet de serre limitée.
  • L’autopartage : utiliser une voiture en alternance avec d’autres personnes pour limiter le nombre de véhicules circulant sur la route.
  • Le covoiturage : faire le trajet avec un autre conducteur ou d’autres passagers.
  • Les transports en commun : le train, le bus ou l’autocar vont limiter l’empreinte carbone de nos déplacements.

L'essentiel sur le Forfait Mobilités Durables

Nous vous apportons notre expertise dans un résumé avec les informations capitales à connaître sur le Forfait Mobilités Durables.

Découvrez les dernières actualités sur la mobilité

Toutes les dernières actualités et événements de la mobilité durable directement dans votre boîte mail.