Réduire ses émissions de CO2 grâce au covoiturage, c’est possible !

TYPES DE MOBILITÉS

Le covoiturage est un mode de transport qui contribue à préserver l’environnement. Réduisant le nombre de voitures qui circulent, il permet de lutter contre le réchauffement climatique, car il y a moins d’émissions de CO2. Sur le long terme, il favorise la diminution de la pollution atmosphérique et le désencombrement de la route pour une circulation plus fluide. Cette solution de mobilité durable profite également tant aux conducteurs qu’à ses passagers. D’autant plus qu’elle rentabilise les trajets quotidiens grâce au partage des frais de déplacement.  

DÉCOUVREZ La solution Betterway dès aujourd’hui

Simplifiez la gestion de la mobilité dans votre entreprise avec la solution Betterway.

Le transport : le secteur le plus polluant en France

Le covoiturage constitue une solution pratique très recommandée dans le cadre de la lutte contre le réchauffement climatique. En France, le secteur du transport est le plus pollueur. L’étude de l’empreinte carbonique des particuliers utilisant leur automobile tous les jours a permis d’établir ce constat. Elle consiste à déterminer avec précision la quantité de gaz à effet de serre produit par une personne conduisant une voiture chaque année. Selon le ministère de la Transition écologique, elle est de 11,9 millions de tonnes de pollution par personne par an. Sur l’échelle nationale, cela représente 761 millions de tonnes d’émissions de CO2 en un an. 

Plusieurs circonstances peuvent expliquer cette situation tout en mettant en avant les atouts du covoiturage pour l’environnement. Autour de 70 % des Français ont l’habitude de prendre leur voiture pour se rendre sur leur lieu de travail, même pour des trajets de moins d’un kilomètre. Il en va de même pour ceux qui font leurs courses, partent en voyage ou effectuent d’autres déplacements journaliers. Quant à certaines personnes, elles résident dans des zones où le service de transport en commun ne répond pas à leur besoin en mobilité. L’automobile constitue parfois l’unique alternative pour se déplacer en toute sérénité.

Le covoiturage pour moins de pollution

Sur tous les déplacements quotidiens en voiture, le covoiturage domicile-travail représente seulement 3 % d’entre eux et 1,6 % pour les trajets de longue distance. De ce fait, 900 000 salariés partagent la même voiture chaque jour. Le ministère de la Transition écologique compte multiplier ce chiffre par trois d’ici 2024. En effet, cette alternative à l’autosolisme permet de diminuer considérablement l’empreinte carbonique d’un individu et la pollution atmosphérique dans les villes. 

En 2018, l’émission de CO2 sur les longues distances connaît une régression de 272 746 tonnes grâce à ce concept. Elle est divisée par deux lorsqu’un automobiliste transporte une personne. La réduction peut même aller jusqu’à 75 % pour quatre passagers. Le covoiturage offre aussi la possibilité de réduire le nombre de voitures en circulation chaque jour, apportant un impact positif sur l’environnement. Le but est de favoriser une circulation plus fluide et de limiter les bouchons. En moyenne, on perd 160 heures dans les embouteillages en un an. Nous avons par ailleurs l’habitude de laisser le moteur allumé pour pouvoir avancer au fur et à mesure. Sans que nous en ayons conscience, cette attitude augmente pourtant l’émission de gaz à effet de serre. 

Tri des déchets

Depuis le 1er juillet 2016, toutes les entreprises ont l’obligation de trier leurs déchets. Cependant, peu de gérants de société et d’entrepreneurs connaissent cette législation. Elle constitue ainsi un exemple d’action RSE en entreprise à mettre en place. Il est important que les déchets en plastique, en métal, en verre ou en papier ne se mélangent pas. Vous pouvez notamment placer des affiches au-dessus des poubelles et le combiner avec un code couleur, afin de sensibiliser vos collaborateurs ! 

Une solution de mobilité durable

Les Français adoptent de plus en plus ce concept, car beaucoup d’entre eux y trouvent plusieurs avantages. On est également nombreux à être plus sensible aux enjeux environnementaux. Le covoiturage constitue donc une solution de mobilité durable nous permettant de réaliser des économies sur nos charges fixes. Les prix appliqués vont de 0,20 € à 0,60 € par kilomètre par personne par rapport à la distance à parcourir et le nombre de personnes se partageant les frais. Ces derniers se basent toujours sur le barème forfaitaire selon l’annexe IV du code général des impôts à l’article 6B. L’automobiliste est également tenu de payer le même montant que ses passagers.

Les covoitureurs profitent entre autres de tout le confort du déplacement, notamment après une longue journée. Cette solution de mobilité écologique est pratique pour ceux qui ne conduisent pas. Le covoiturage offre d’ailleurs l’avantage d’être bien organisée depuis son apparition. 

Vous pouvez contacter des passagers ou des conducteurs sur des plateformes sécurisées en fonction de votre situation. Vous discutez directement avec votre interlocuteur sur les détails du déplacement et vous vous convenez d’un rendez-vous. 

En raison de la popularité croissante de ce service, de nombreuses collectivités ont même mis en place un parking de covoiturage. Les automobilistes évitent alors de faire la tournée des domiciles, ce qui tend à réduire les trajets à parcourir. Néanmoins, il est possible de trouver un accord pour les départs ainsi que les arrivées ayant lieu tôt le matin ou tard dans la nuit.

Le concept de covoiturage encadré par la loi

Le covoiturage est un service entre particuliers partant du même endroit et empruntant le même trajet. Il est différent du service de transport public, car l’automobiliste n’en tire aucun profit financier. Le code des transports à l’article L-3132-1 en définit clairement les règles. La Loi d’orientations mobilités du 24 décembre 2019 met également en avant ce concept.

Les conducteurs touchent une subvention des collectivités locales pour leurs trajets quotidiens, car ils participent aux enjeux de la transition énergétique. Le montant perçu équivaut à celui des frais de déplacement qu’ils ont engagés. Si la distance parcourue est inférieure à 15 km, la valeur de la subvention dépasse celui des frais de déplacement sur deux trajets par jour au maximum.

Cette allocation de covoiturage est cumulable avec le forfait mobilité durable qui est versé par l’employeur. Il s’applique aux collègues de travail utilisant en commun une seule voiture. Il est plafonné à 500 € par an et les modalités sont déterminées au cours des NAO (Négociations Annuelles Obligatoires). Les entreprises encouragent cette initiative par rapport à leur démarche RSE (Responsabilité Sociale des Entreprises). Les conducteurs comme les passagers peuvent en bénéficier sur présentation d’un justificatif. Il s’agit d’une déclaration sur l’honneur détaillant tous les frais de déplacement : 

    • Carburant 
    • Pneumatiques 
    • Réparation et entretien du véhicule
    • Frais de stationnement
    • Péages

En ce qui concerne les primes d’assurance, le propriétaire du véhicule doit au moins souscrire une assurance responsabilité civile. Elle couvre les passagers en cas de sinistre. 

L'essentiel sur le Forfait Mobilités Durables

Nous vous apportons notre expertise dans un résumé avec les informations capitales à connaître sur le Forfait Mobilités Durables.

Forfait Mobilités Durables Livre blanc

Découvrez les dernières actualités sur la mobilité

Toutes les dernières actualités et événements de la mobilité durable directement dans votre boîte mail.